news >> tests >> Vetements >> compression >> Compressport R2

Compressport R2




Le Compressport R2 était le protecteur de mollet numéro un porté lors des Ironman World Championships à Kona 2010 et Kona 2011.

Le protecteur de mollet Compressport R2 renforce votre retour veineux, réduisant l'accumulation de toxines tout en augmentant l'oxygénation des muscles.

De par sa technicité, les manchons offrent une récupération plus rapide qui permet aux sportifs d'être plus performants

 

 

TOUJOURS dans le coup avec Compressport® !

 

• PENDANT L'EFFORT : le tissage technique permet un retour veineux plus efficace des pieds vers le cœur, le muscle bénéficie ainsi d'une meilleure oxygénation.

 

• APRÈS L'EFFORT : la récupération est plus rapide et le retour à l'effort se fait plus facilement et plus vite.

 

• ANTI-FATIGUE : l'absorption des chocs et des vibrations sur les muscles, les veines  et les articulations augmente les possibilités de résistance à l'effort.

 

• ANTI-CASSE : la fibre Compressport® permet de réduire les ondes de chocs générées lors de pratique sportive sur terrain dur. Elle diminue de manière significative le mouvement oscillatoire des muscles, repoussant la fatigue musculaire et limitant ainsi le risque de blessures.

 

• FIBRE MASSANTE : chaque mouvement enclenche un micromassage apportant bien-être et légèreté.

 

• ULTRALIGHT : les manchons ne retiennent pas l'eau.

 

• GARANTIE 2 ans : convaincu de l'efficacité de tous ses produits, Compressport® propose une garantie de 2 ans et un remboursement si l'utilisateur n'est pas satisfait dans

les 30 jours suivant l'achat.

 

 

J'ai utilisé les manchons de compression Compressport lors de ma sortie longue du dimanche (17.5km) sur terrain mixte (routes et chemins).

Tout d'abord, chouette couleur (violet) quand on aime les couleurs flashy comme moi ! Et ils existent dans toutes les couleurs imaginables pour satisfaire les tenues de chacun(e) !

Ils sont légers et doux au toucher et s'enfilent très facilement.

Ils sont agréables à porter au début, on sent un "maintient" du mollet et avec la fraîcheur matinale ça tient chaud aux gambettes !

Dès les premiers kilomètres, je ne sens aucune différence mais vers le 7-8ème, je sens que mes mollets se durcissent et que mes jambes deviennent lourdes. Les derniers kilomètres se feront péniblement avec cette sensation d'avoir 10kg dans chaque jambe et de piétiner.

De retour à la maison, les retirer est un pur bonheur, j'ai le sentiment d'avoir les jambes toutes légères !

Difficile de tirer une conclusion sur leur utilité en une seule sortie... Il aurait fallu les tester plus souvent et sur des distances variables, notamment sur une distance supérieure à 20km et sur un terrain plus technique où les mollets sont soumis à rude épreuve mais ce premier mauvais ressentis m'a pas donné envie de retester

 

 

 




A Lire aussi ..