news >> tests >> matos >> Quechua : Sac à dos Extend 0-12

Quechua : Sac à dos Extend 0-12

Par Marc, dim. 13 octobre 2013 à 19:50:46


Aspect général :

Sobre dans son colori noir, j'ai apprécié les petites touches blanches et rouge fluo permettant d'égailler son design.

Le tissu Mesh qui recouvre le sac entièrement permet d'adapter son volume à son contenu. Vide, ce sac épousera donc parfaitement votre corps athlétique et le rendra élégant. Plein, le tissu maintiendra le contenu fermement et lui évitera de balloter dans tous les sens.

Quechua lui donne 12L de contenance. Je lui en donne un peu moins...

Poche à eau :

Le sac est livré avec une poche à eau, 1L ou 2L, attention lors de l'achat... La poche est tenue verticale grâce à 2 crochets dans la partie haute du sac. Ces crochets n'inspirent pas trop confiance, mais je n'ai pas eu à m'en plaindre pour l'instant...

La poche rempli bien son rôle : elle est étanche !

Les ouvertures sur chaque bretelle permet de choisir son côté pour sortir le tuyau. Mais à moins que vous n'ayez un cou de girafe, ce tuyau risque de vous être un peu long et donc avoir tendance à être balloté...

L'embout ne permet pas une gros débit, mais il est suffisant pour se noyer lorsqu'on est à bout de souffle. :)

Etanchéité :

Le sac étant recouvert d'un tissu Mesh aéré, il n'est pas vraiment étanche... Pensez à prendre vos dispositions si vous y mettez vos papiers un jour d'orage !

Poches et rangements :

La poche principale est fermée verticalement par un ZIP, et sur le dessus par un scratch. Ce système permet une ouverture ample pour remplir aisément sa poche à eau sans en mettre partout, et permet aussi une fermeture très rapide pour repartir au galot... Un bon point. Elle est assez grande pour mettre coupe-vent, frontale et cafetière.

Les 2 poches situées sur la ceinture ventrale, au niveau des hanches, sont également faites en Mesh, et permettent ainsi d'emporter gels, barres, Smartphone 5'', clefs, ... Ouverture et fermeture facile pour ces poches extensibles, encore un bon point...

Sont aussi présents divers accessoires pour le traileur : sifflet, élastiques pour fixer les bâtons, possibilité d'accrocher des portes-bidons sur les lanières, ...

Tenue :

Ce sac à dos se porte très près du corps. Collé au corps. Tellement collé que la ventilation en devient difficile. Mais rien d'étonnant comparé aux autres sacs-à-dos...

Même à haute vitesse et sur terrain chaotique, le sac ne bouge pas !

J'ai eu quelques difficultés à régler les sangles correctement : au bout de 15km, les irritations apparaissent ! Sur le cou côté droit lors d'une sortie, sur le cou côté gauche lors d'une autre, la ceinture pectorale qui donne l'impression de s'asphyxier, ... Il m'aura bien fallu 100km avant d'avoir un réglage au poil.

La ceinture ventrale se ferme à l'aide d'un scratch. Il paraît que c'est un bon système, permettant de la réajuster facilement suivant le volume du sac. Septique au début car de passer le scratch par le passant n'est pas forcément facile, on ne perd pas beaucoup de temps par rapport à un système classique. Et il faut bien avouer que resserrer / desserrer la ceinture tout en courant est un jeu d'enfant...

Le réel inconvénient de cette ceinture ventrale : elle est un peu haute et a tendance à remonter encore plus. Je ne suis pourtant pas très grand (1m75), alors je n'imagine pas pour les couristes proche des 2m...

Synthèse :


  • Prix
  • Design
  • Ouvertures
  • Extensibilité des poches
  • Imperméabilité
  • Ceinture ventrale trop haute




A Lire aussi ..