news >> tests >> chaussures >> LaSportiva Vertical K

LaSportiva Vertical K




Lasportiva vertical k est un modèle ultra-light de Skyrunning créé pour le Kilomètre Vertical et les courses de montées pour lesquelles légèreté et accroche sont fondamentales.

Ce n'est pas l'élément essentiel dans le choix d'une paire de running, surtout pour un modèle aussi spécialisé mais je les trouve plutôt sympa (ce n'est pas le cas de toute le monde …).

Dès la sortie de la boite, on peut s'apercevoir de l'extrême légèreté (ma paire de 43 fait moins de 200g) et de la souplesse de cette chaussure.

Son petit drop de 4mm en fait une chaussure dite minimaliste. Je ne suis pas spécialement habitué à si peu de drop mais cela ne m'a jamais posé soucis aussi bien à faible allure qu'en fractionné en côte ni même en descente.

Des les premiers pas, j'ai eu une bonne impression, elles sont vraiment très confortables. Le système de laçage précis est protégé par une guêtre ultralégère (qui est quand même assez fragile). On se sent comme dans des chaussons.

L'amorti est plutôt efficace et bien suffisant. Par contre, elles chaussent vraiment très petites (il faut une bonne ½ pointure de plus que mes nike et 1 de plus que mes mizuno) et la toe-box est étroite en partie dûe au pare-pierres.

J'ai testé ces chaussures sur différents types de terrains: côteaux secs, boueux, boueux et argileux, et montagneux (avec et sans cailloux) sur une bonne centaine de kilomètres. Dans les grosses pentes, la légèreté de ces chaussures est un véritable atout, on les oublie rapidement. La "tenue de route", notamment dans la boue, est proprement excellente. L'accroche est au rendez-vous même dans les descentes bien glissantes.

Les crampons garantissent une accroche maximale et leur design ondulant permet une adaptabilité exceptionnelle aux changements de terrain mais la boue peut vite s'agglutiner entre les différentes vagues des semelles, avec de terrains argileux par exemple.
Il n'y a pas de plaque anti-cailloux dans les semelles. On sent pas mal les aspérités du terrain qui passent entre les « vagues » et dans des parties très caillouteuses cela pique quand même pas mal.

Bref, elles sont « top » dès que les pentes s'accentuent aussi bien quand c'est sec que mou voire boueux comme c'était le cas au printemps.
Une chaussure de trail très intéressante aussi bien pour les coureurs minimalistes que traditionnels qui recherchent une chaussure confortable, très légère et avec beaucoup d'accroche.




A Lire aussi ..